Protection des animaux: Le rhinocéros noir : chronique d'une mort camouflée - Protection des animaux

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Le rhinocéros noir : chronique d'une mort camouflée

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Emma 

  • Membre actif
  • PipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 8 291
  • Inscrit(e) : 25-mars 05
  • Location:France

Posté 17 octobre 2006 - 23:18

On savait le rhinoc?ros noir de l'Ouest africain (Diceros bicornis longipes) plus que jamais menac? d'extinction. En Centrafrique, cette sous-esp?ce a totalement ?t? extermin?e par les braconniers.

Des milliers de sujets qui broutaient paisiblement les feuilles des buissons de la savane africaine, il y a un si?cle, 600 individus subsistaient encore au d?but des ann?es 80. Depuis quelques ann?es, pourtant, leur d?clin devenait alarmant, leur nombre ayant chut? ? une trentaine au Cameroun. Une situation grave, mais pas totalement d?sesp?r?e n?anmoins, les pisteurs, charg?s par diff?rentes organisations internationales de protection animale de v?rifier l'?tat du cheptel dans ce pays, envoyant r?guli?rement des rapports encourageants sur la foi des traces observ?es. Apr?s tout, et dans le pire des cas, il suffit, pour qu'une esp?ce menac?e ait quelques chances de survie (et selon les crit?res de l'African Rhino Specialist Group), qu'au moins cinq individus subsistent dans la nature, dont trois femelles. Recevant r?guli?rement dans leur bureaux informatis?s des donn?es quant au d?nombrement des traces, les sp?cialistes, inquiets certes, estimaient que l'on en ?tait tout de m?me pas arriv? ? ce stade de minimalisme existentiel pour ce mastodonte mesurant 3,70 m de long et pesant jusqu'? 1,5 tonne.

La principale cause de la disparition de cet herbivore de grande taille reste, bien s?r, le braconnage pour r?cup?rer ses pr?cieuses cornes ( mesurant 80 cm ) fort pris?es dans la pharmacop?e chinoise. Plus grave encore, la corne de rhinoc?ros sert aussi ? fabriquer le manche des poignards traditionnels, en Arabie Saoudite. Un n?goce facilit? par les relations traditionnellement ?tablies entre la p?ninsule arabique et cette partie musulmane de l'Afrique centrale que repr?sente le Nord du Cameroun.

En se basant sur les observations des pisteurs camerounais, une trentaine de rhinoc?ros noirs survivaient donc encore, tant bien que mal, dans ce coin d'Afrique. Un petit d?tail, cependant, chicotait les experts : le dernier rhinoc?ros noir observ? au Cameroun, et de mani?re vraiment fiable, l'avait ?t? il y a dix ans d?j?. Pour s'assurer de l'importance r?elle du cheptel subsistant, une exp?dition soutenue par l'Union Internationale pour la Conservation de la Faune, et dirig?e par deux v?t?rinaires (Isabelle et Fran?ois Lagrot) est donc all?e au Cameroun, histoire de tirer l'affaire au clair.

Six mois de travail, 48 patrouilles, 2500 kilom?tres ? pied plus tard et aid?s par un pisteur venu du Zimbabwe, nos deux limiers r?alis?rent rapidement que les traces d?ment d?clar?es ?taient fausses en r?alit?!

Tout le monde n'?tant pas braconnier, il faut bien gagner sa vie comme on peut! Des faussaires, on en compte, apr?s tout, dans bien des domaines. Et parfois m?me chez les pisteurs charg?s de surveiller les rhinoc?ros noirs. Pour justifier et conserver leur travail, donc, dans un des pays les plus pauvres du globe, et maintenir artificiellement en vie cette sous-esp?ce probablement ?teinte, ces ?Bougons? de la faune sauvage fabriquaient tout simplement de fausses traces.

Si bien qu'apr?s 20 ans d'alerte, et en tenant compte des fausses d?clarations des pisteurs, le dernier congr?s des sp?cialistes du rhinoc?ros (qui s'est tenu en juin dernier au Swaziland) a d?clar? cette sous-esp?ce probablement ?teinte. Pour confirmer officiellement la disparition totale d'une esp?ce animale, et pouvoir la classer dans la cat?gorie officiellement ?teinte, il faut cependant attendre 30 ? 50 ann?es sans qu'un seul sp?cimen n'ait ?t? observ? vivant dans la nature.

http://www.cyberpresse.ca/article/20061004.../5547/FRONTPAGE
Unseen they suffer, unheard they cry, in agony they linger, in loneliness they die.
- L'inaction est une trahison -
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   fesaga 

  • Membre récent
  • PipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 639
  • Inscrit(e) : 03-avril 06
  • Location:bretagne
  • Interests:ANIMAUX , lecture, justice/criminologie, voyages, cinema, internet....

Posté 19 octobre 2006 - 20:44

c'est ignoble toutes ces especes qui disparaissent dans l'indifference generale a cause de veritables pourritures...

:angry:/> les scientifiques pourraient peut etre se preocupper de ca plutot que de jouer aux apprentis sorciers... c'est repugnant.
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)