animaux animaux

animaux

Un chien famélique sauvé, la Fondation porte plainte






Au fond d’un jardin, un labrador laissé sans eau ni nourriture n’a survécu que grâce à l’intervention d’un voisin. La Fondation 30 Millions d’Amis a porté plainte contre ses maîtres pour abandon.

A Luigny (28), un croisé labrador famélique a été évacué du domicile de ses maîtres suite à un arrêté municipal de placement d’animaux. C’est un voisin, intrigué par les gémissements de l’animal, qui a donné l’alerte : « Il essayait de sortir de sa niche, mais il ne pouvait même plus bouger », témoigne Thierry Bouthier, son « sauveur ». L’animal, prostré, est amené chez un vétérinaire : il pèse 9 kilos... Il devrait en faire plus du double.

« Etat de cachexie », « malnutrition et déshydratation », « baisse de vigilance et de réactivité » : le rapport du vétérinaire est édifiant. Mis sous perfusion, l’animal, dont l’âge est estimé entre deux et trois ans, manque cruellement de force. Il passe ses journées en clinique où il reçoit des soins intensifs, et dort dans un refuge de Châteaudun. « Il recouvre peu à peu ses forces, et arrive maintenant à se déplacer, poursuit Thierry Bouthier. Il a déjà pris 3 kilos en quelques jours. »

Nul ne sait combien de temps ont duré les privations. Dans sa niche, pas même une gamelle d’eau. « C’est sans doute ce qui lui a le plus manqué, car il a bu pendant 1h30 sans s\'arrêter... Il est toujours à la recherche d’un breuvage pour se désaltérer », précise Thierry. Une nouvelle visite chez le vétérinaire est prévue dans deux jours pour vérifier que l’animal se stabilise.

Une plainte pour abandon avec constitution de partie civile a été déposée à la gendarmerie par la Fondation 30 Millions d’Amis ; une enquête est actuellement en cours. Elle devrait permettre de déterminer la durée du calvaire subi par l’animal, et de déterminer avec précision qui en est réellement à l’origine. Le couple de propriétaires mis en cause - toujours présumé innocent à cette heure - n’a pour le moment pas été en mesure d’expliquer les circonstances des faits.

La Fondation 30 Millions d’Amis qui a pris en charge la totalité des frais vétérinaires nécessaires au rétablissement du labrador, attend une décision forte et juste du tribunal de grande instance de Chartres (28). L’animal a été confié à une famille d’accueil à titre provisoire, dans l’attente d’une éventuelle confiscation définitive. Une peine que demandera la Fondation 30 Millions d’Amis pour que ce chien ne vive plus jamais un tel calvaire. L’abandon d’un animal est passible, selon l’article 521-1 du code pénal, de deux ans d\'emprisonnement et de 30 000 euros d\'amende.

Source : Fondation 30 millions d\'amis

26/12/2012



Marquer et partager

Dans la même thématique

animaux
animaux   25 Juillet 2012

Les chats de l’île de la Réunion en danger !

One Voice a reçu un appel au secours de la part des défenseurs des animaux de la Réunion suite à la découverte de deux chats, un hameçon accroché dans la gueule… De nombreux autres sont encore en danger. Maltraitance, cruauté ou négligence des pêcheurs, cette affaire rappelle le triste sort qui attend nos compagnons outre-mer.

            animaux

animaux   25 Juillet 2012

Chasse aux trophées : de la polémique au scandale

L’accident de Juan Carlos au cours d’une chasse à l’éléphant au début de l’année a relancé la polémique de la chasse aux trophées, pratiquée dans certains pays d’Afrique, sous couvert de gestion des populations.

            animaux

animaux