animaux animaux

animaux

Doumia : la fin d'un calvaire






Un chiot récupéré au domicile de son maître par une association de Bouguenais (44), gisait dans son urine, souffrait de multiples fractures, de brûlures de cigarette et d'un oedème au cou. La Fondation se porte partie civile à l'encontre du propriétaire pour "actes de maltraitance et barbarie sur animal" et prend à sa charge la totalité des frais vétérinaires.

C'est par téléphone que les enquêtrices de l'association "Des Animaux et des Hommes" basée en Loire Atlantique ont été informées. Le coup de fil anonyme fait état d'une petite chienne hurlant de douleur sous les coups de son maître. Il n'en fallait pas davantage pour que Corinne, salariée du refuge, ne fasse une incursion chez le propriétaire à l'improviste.

Sur place, un jeune homme ouvre. "Mon chien ? Mais il va très bien mon chien !" rétorque l'individu. L'homme semble pressé, prétexte un rendez-vous, mais finit par laisser entrer Corinne. La chienne est un peu plus loin, prostrée sur un tapis imbibée d'urine. Elle se soulève à peine sur ses antérieurs.

Corinne s'approche pour caresser l'animal. Elle sent sous sa main des plaies, des bosses. Le long des flancs, la chair est à nu. Le chiot de 7 mois ne fait que 12 kilos (le poids d'un chiot de 4 mois, NDLR). Convaincu par Corinne, le jeune homme signe sans un mot l'acte d'abandon de l'animal et la jeune femme repart avec la chienne dans ses bras. Direction la clinique de l'Arche, habituée à soigner les animaux du refuge de Bouguenais (44) "Des Animaux et des Hommes". Les radios de l'animal sont accablantes : "Fracture de la mandibule gauche, du bassin, de la patte avant gauche ; traces de brûlures sur le corps ; oedème très important au niveau du cou ; hématomes internes multiples ; déformation crânienne avec recul de la boîte crânienne !"

Face à l'ampleur des soins que Doumia (c'est le nom donné par les bénévoles du refuge à la petite chienne, NDLR), la Fondation 30 Millions d'Amis a proposé de prendre l'ensemble des frais vétérinaires à sa charge.

Une dizaine de jours après son sauvetage, tout va mieux pour Doumia. "C'est impressionnant de voir la vitesse à laquelle elle se rétablit", confie Dominique Bacot, la présidente du refuge. "Elle garde une incroyable confiance dans le genre humain. Elle est toujours gaie, remue de la queue, cherche des caresses."

Le refuge "Des Animaux et des Hommes" a porté plainte contre le propriétaire. La Fondation 30 Millions d'Amis s'est constituée partie civile à ses côtés et demandé à son avocat, Maître Xavier Bacquet, de se mettre à disposition du refuge afin de plaider l'intégralité du dossier. Le jeune homme - déjà connu des services de police - risque jusqu'à 2 ans d'emprisonnement, 30 000 euros d'amende, et une interdiction à vie de détenir un animal. Son jugement doit avoir lieu au tribunal de Nantes (44), le 28 juin 2010.

Source : Fondation 30 Millions d'amis

20/02/2010



Marquer et partager

Dans la même thématique

animaux
animaux   25 Juillet 2012

Les chats de l’île de la Réunion en danger !

One Voice a reçu un appel au secours de la part des défenseurs des animaux de la Réunion suite à la découverte de deux chats, un hameçon accroché dans la gueule… De nombreux autres sont encore en danger. Maltraitance, cruauté ou négligence des pêcheurs, cette affaire rappelle le triste sort qui attend nos compagnons outre-mer.

            animaux

animaux   25 Juillet 2012

Chasse aux trophées : de la polémique au scandale

L’accident de Juan Carlos au cours d’une chasse à l’éléphant au début de l’année a relancé la polémique de la chasse aux trophées, pratiquée dans certains pays d’Afrique, sous couvert de gestion des populations.

            animaux

animaux